Le bibliocafé des langues

 

 

 

Une fois par mois, la bibliothèque de Saint-Pantaléon ouvre un "bibliocafé des langues" pendant 2h, en dehors des temps d'ouverture au public. Le bibliocafé est un atelier artistique ouvert à tous, qui bénéficie de la compétence spécifique de l'artiste Chloé Lahlou (conteuse, chanteuse, comédienne), spécialisée dans la médiation artistique orale et le plurilinguisme. D’autres artistes sensibles à cette problématique interviennent également. 

 L'artiste anime le bibliocafé par des outils artistiques adaptés (petits spectacles interactifs, formes plurilingues, réappropriation orale, activités artistiques parents-enfants liées au plaisir du livre et de la parole, etc.). Son intervention se fait "sur mesure" en fonction du public présent.

 

 

 

 

 

Cette année Chloé Lahlou et les participants (environ 6, de langues très diverses : philippin, chinois, néérlandais, turc, tunisien...) jouent avec leurs langues autour d'une thématique bien précise : un déluge destructeur s'est abattu sur la terre, en France, les survivants réinventent alors leur monde, mélangeant les langues, trouvant de nouvelles fonctions aux objets du quotidien...

La bibliothécaire anime ensuite un moment de convivialité autour d'un café ou d'un thé pour présenter des ouvrages qui peuvent intéresser les participants et pour les inviter à revenir sur les temps d'ouverture au public. Ce temps convivial porte déjà ses fruits puisque trois des participants sont venus emprunter des livres par eux-mêmes.

 

La communication prend appui sur les acteurs locaux (centres sociaux, écoles, bibliothèque, associations, centres de loisirs, Cilef, DCSU, CIAS, CCGAM) et est doublée par des sollicitations individuelles auprès des publics cibles et les plus éloignés des lieux culturels (contact par téléphone, bouche à oreille).

L’atelier favorise la relation parents/grands-parents – enfants ainsi que la découverte interculturelle avec un souci de mixité des publics (milieu rural/urbain ; origine Europe du Nord/Afrique du Nord/France).

Il s’inscrit dans le Contrat Local d’Education Artistique du Contrat de Ville 2015-2019, co-construit avec la bibliothèque intercommunale (CCGAM), l’Office Municipal de la Culture (Ville d’Autun), les acteurs de l’accès à la langue française du bassin autunois (Cilef, associations, écoles), dont l’une des orientations est ciblée sur la mise en œuvre d’une action culturelle structurante au service de la maîtrise du français et de la valorisation des langues maternelles des primo-arrivants.

 

L'artiste sensibilisera également, par le biais d'ateliers spécifiques, les bénévoles du dispositif « Lutiléa » (apprentissage du français, Cilef) à cette forme d'accompagnement linguistique par l'atelier artistique, la bibliothécaire propose d’accueillir à la bibliothèque pendant le bibliocafé des langues ou les heures d’ouverture au public les accompagnements individualisés de Lutiléa.

 

Un projet impulsé par la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne dans le cadre de l'appel à projet national du Ministère de la culture et de la communication "l'action culturelle au service de la maîtrise du français", 

Une action pérennisée par la bibliothèque de la Communauté de communes du Grand Autunois-Morvan avec le soutien financier de L'Europe (LEADER), la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche Comté, la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Bourgogne-Franche Comté

0 commentaires

Papa grand nez, le final !

 Pour se faire connaître à d’autres familles du quartier, Papa Grand Nez s'est de nouveau donné en spectacle au centre social du Prieuré à Saint-Pantaléon, dans un lieu auto-géré par les habitants: le Cocon. Avec le soutien de l’association des Ateliers Nomades, les habitants programment, organisent et participent à des actions culturelles.

 Le public était au rendez-vous, quelques-uns connaissaient le spectacle grâce aux actions passées.

 Petits et grands ont été très réactifs et enthousiastes, une belle énergie vibrait cette après-midi là !

 Les enfants chantaient, les parents tapaient dans les mains et tous ont pu échanger quelques mots autour d'un goûter… trois nouvelles mamans se sont inscrites aux ateliers.

 

 

 

0 commentaires

Papa grand nez chez les enfants

 Cet atelier était spécifiquement destiné aux enfants de 6 ans du centre de loisir « Odyssée loisirs ».

 Les enfants ont été très enthousiastes et ont bien joué le jeu.

 Accompagnés par l'artiste Chloé Lahlou, ils ont tout d'abord pu entendre l'histoire avant de tenter de la raconter à leur tour.

 Pour s'aider à raconter l’histoire, chacun en a dessiné un extrait. Les dessins ont ensuite été affichés dans l'ordre de l'histoire et les enfants ont pu raconter en s'appuyant sur les dessins. Marionnettes et objets du spectacle étaient également à disposition pour faciliter le jeu. Les enfants ont aussi inventé des comptines et chansonnettes à intégrer dans l'histoire.

Cet après-midi s'est terminé avec plein d'idées, puisque les enfants parlaient d'organiser un « carnaval Papa Grand Nez ».

 

0 commentaires

Les ateliers parents-enfants

Le rire, le partage, la convivialité et la rencontre ont tissé le fil rouge de ces ateliers.

Ils se sont déroulés à la bibliothèque de Saint-Pantaléon , en présence de Michèle Bourgeois (responsable de la bibliothèque de Saint-Pantaléon), Chloé Lahlou (artiste médiatrice du projet) et Hilal Oztürc, (stagiaire du projet Papa Grand Nez).

Ouverts à tous, ils visaient en priorité les personnes allophones c'est à dire pour qui la langue française n'est pas la langue maternelle.

 Lorsque les participants sont arrivés, ils ont été accueillis autour d'un thé, d'un café, de gâteaux, créant ainsi d'abord un moment de rencontre avant d'entrer dans le vif du sujet : jouer avec les langues ! En effet, l'artiste a voulu favoriser la convivialité de ces moments, afin de faciliter l’échange, le partage et la rencontre dans le cadre de petites formes interactives.

A travers des jeux autour des mots, des onomatopées, des contes et du livre de Papa Grand Nez, les participants ont découvert les langues de chacun, tout en apprenant à raconter une histoire collectivement. Ils se sont amusés avec leurs langues respectives, cherchant les similitudes, les grandes différences, les passages possibles entre les langues...

Ces échanges ont été très riches, notamment grâce à l'apport de la bibliothécaire qui n'hésitait pas à proposer des ouvrages pour illustrer ou appuyer les propos.

Le cadre souple mis en place par l'artiste a permis une véritable rencontre entre les participants : curiosité pour la culture des autres, solidarité pour expliquer les mots difficiles à comprendre...

La présence des enfants était très enrichissante, elle permettait d’étoffer la chaîne de transmission des histoires, de donner des occasions de jeux entre enfants et adultes.

Les ateliers font des petits, puisque depuis, certains participants sont de nouveaux inscrits à la bibliothèque, d’autres se sont inscrits à un atelier d’écriture, une demande unanime de poursuivre des ateliers a notamment été exprimée.

Les ateliers vont donc se poursuivre, sous une forme qui sera co-construite avec les participants.

Pour l'instant ils aimeraient mettre en place un « Bilbliocafé des langues » : un rendez-vous régulier, de convivialité et d'échanges autour des contes, des livres... en plusieurs langues.

 

 

 

 

 

0 commentaires

Papa Grand Nez, le début

 Première sortie de Papa Grand Nez à Saint Pantaléon.

Les conteurs de Mémoires Vives, l'animatrice de la MPO Bourgogne et l'artiste en charge du projet étaient présents pour proposer le spectacle aux enfants et à leur parents (mise en scène Gwenaël Le Boulluec). Le représentation intégrait des chants dans les langues parlées par les parents présents.

L'équipe à joué le spectacle dans l'école maternelle de Saint-Pantaléon le matin,dans la bibliothèque de Saint-Pantaléon l'après midi, grâce à l’investissement de Michèle Bourgeois, responsable de la bibliothèque de quartier, et des enseignants de l’Ecole Victor Hugo.

La coordinatrice scientifique de la MPOB était présente pour s’assurer de la pertinence de la démarche en lien avec l’appel à projet du Ministère de la Culture, pour lequel Papa Grand Nez a été lauréat en 2016.

Parents et enfants étaient bien au rendez-vous, curieux et enthousiastes, intrigués par cette forme de spectacle inhabituelle pour eux. Chacun a pu repartir avec son livre. Après le spectacle à la bibliothèque, tout le monde a pu se retrouver autour d'un goûter pour échanger et se rencontrer.

L'artiste Chloé Lahlou en a profité pour proposer la suite du projet : la mise en place d’ateliers parents-enfants pour apprendre à raconter des histoires dans toutes les langues.

 

0 commentaires